Le surendettement est un processus d’endettement en chaîne, souvent qualifié de spirale ou de cercle vicieux. Le consommateur endetté est dans l’incapacité de rembourser ses dettes, cumule la plupart du temps différentes formes d’emprunts : un ou plusieurs petits crédits, leasing de biens de consommation, découverts sur les cartes de crédit ou sur les cartes clients des grands magasins. A noter d’ailleurs que ce foisonnement de formes d’emprunt empêche le consommateur d’avoir une vue d’ensemble de ses engagements.

 

Pour lutter contre ce phénomène et en réponse à deux motions déposées au Grand Conseil genevois, le département de l’emploi, des affaires sociales et de la santé (DEAS) a lancé, en étroite collaboration avec une vingtaine de partenaires institutionnels et associatifs, un programme cantonal de lutte contre le surendettement (PCLS).

 

Ce programme contient trois niveaux d’action:

  • 1. La Détection
    Pour éviter les situations où les dettes s’accumulent au point que le désendettement n’est plus possible, les personnes en difficulté financière sont détectées par le biais de quatre portes d’entrée : l’administration fiscale cantonale, l’office des poursuites, le service de protection des mineurs et le service de premier recours des Hôpitaux Universitaires de Genève. Ces personnes reçoivent un bon pour un accompagnement individuel gratuit auprès de Caritas ou du Centre social protestant.
  • 2. l'Intervention
    Les personnes munies d’un bon peuvent se rendre au Centre social protestant ou à Caritas et bénéficier d’un accompagnement personnalisé par des spécialistes du désendettement. Cet accompagnement s’organise de la manière suivante :
    • Accueil individuel
    • Bilan de situation personnelle
    • Accompagnement à la gestion de dettes
    ou
    • Désendettement avec ou sans prêt sans intérêt
  • 3. la Prévention
    La campagne de prévention du surendettement s’adresse plus particulièrement aux jeunes. Son objectif est de sensibiliser et d’informer le public à la gestion de budget, mais également à déculpabiliser les personnes qui se retrouvent dans une situation de surendettement et de les informer des solutions existantes pour en sortir. Des affiches et des courts films d’animation sont diffusés dans les transports publics de Genève et des cartes postales avec des messages reprenant les thèmes principaux du surendettement sont diffusées dans différents lieux publics et dans les services de l’Etat et communaux concernés. Dans le cadre de la prévention du surendettement chez les jeunes, le département de l’instruction publique, de la culture et du sport (DIP), en étroite collaboration avec le département des finances (DF), propose chaque année aux classes terminales des apprenti-e-s du canton un cours de sensibilisation à la gestion d’un budget, ainsi qu’aux risques et enjeux liés à une utilisation déraisonnée de l’argent. Parallèlement d’autres partenaires, le CSP notamment, propose dans le cadre de journées d’études des ateliers de préparation et d’analyse de budgets.

 

 

 
 
 
 

 

Autres documents

 

 

Liste des membres de la plateforme

Le mot de M. Poggia